Il a été annoncé à la conférence mondiale sur la maladie d’Alzheimer à Washington les 9-18 juillet 2000 que l’acupuncture avait une action intéressante sue cette terrible maladie. Ceci se fonde sur deux récentes recherches indépendantes. La première a été menée par le Dr Nancy Emerson Lombardo au Wellesley College dans le Massachusetts pour mesurer l’effet de l’acupuncture sur l’état dépressif et anxieux dans ce trouble, la deuxième par le Dr Kao dans l’Université de Hong Kong pour évaluer l’impact de l’acupuncture sur les fonctions cognitives (mémoire, attention, orientation, abstraction…). Dans les deux cas, il a été obtenu des améliorations statistiquement signifiantes et scientifiquement recevables. Bien qu’il soit trop tôt pour parler de nouvelle scientifique majeure, ces faits montrent une fois de plus que si des moyens plus importants étaient mis à la disposition des praticiens de médecine chinoise, si on nous permettait de faire nos preuves au grand jour, nous pourrions sans aucun doute trouver des solutions satisfaisantes pour soulager de très nombreux malades.